fbpx

Sites Archéologiques

Il s’agit pas d’exagération d’affirmer que la Grèce accueille de dizaines de sites archéologiques d’intérêt global, de sites incontournables et remarquables. De l’Acropole d’Athènes au Delphes, de Dodone ancienne au sanctuaire d’ Hippocrates à Kos, de Vergine à l’ Ancienne Olympie, de Lindos au Mycènes, 

Il existe une richesse qui comble de fierté les grecs pour leurs ancêtres et leur patrie et tout l’éventail des miracles artistiques qui surpasse les frontières du pays et représente l’esprit humain.

Les sites archéologiques en Grèce, du plus petit et plus insignifiant à Sounion, à l’ ancienne Olympie, et l’Acropole, ce sont des monuments classés au patrimoine mondial de l’UNESCO méritent notre intérêt. ci-dessous vous trouverez un recueil d’informations pour certains sites archéologiques, des arrêts obligés lors de la visite de la Grèce: 

L’Acropole d’ Athènes: L’ Acropole, l’emblème de la grandeur du site, vient nous rappeler que ce lieu fut le berceau de la civilisation occidentale. L’Acropole d’Athènes et ses monuments grandioses sont le symbole universel de l’esprit et de la civilisation classiques, et forment le plus extraordinaire ensemble architectural et artistique légué par la Grèce antique au reste du monde. Comprenant un grand nombre des monuments dont les Propylées, le Temple d’Athéna Nike, l’ Erechtheion, les Caryatides, le symbole de l’apogée antique grecque, le Parthénon, le plus grand et remarquable sanctuaire d’Athènes antique, dédié à la déesse Athéna. Au cours de la visite, en contemplant ses vestiges et avec une bonne dose d’imagination, vous pourrez remonter à l’époque de la splendeur de la Grèce antique. Il est impossible d’apprécier pleinement la grandeur du site en se promenant simplement dans ce dernier, il est préférable de combiner la visite avec une visite dans le musée.

Delphes : Au pied du mont Parnasse, entre les deux imposantes roches des Phédriades se situe le sanctuaire panhellénique de Delphes, l’oracle le plus célèbre de la Grèce antique. L’oracle de Delphes, dans un paysage spectaculaire, était un lieu spirituel pendant plusieurs siècles, ainsi qu’un centre religieux, symbole de l’unité du monde hellénique. Dans le Temple majestueux d’Apollon et plus précisément dans une salle du sanctuaire, Pythie la prêtresse officiait et transmettait les paroles de son Dieu. Aujourd’hui, dans le site archéologique de Delphes, les visiteurs peuvent admirer les ruines du temple ancien, le trésor des Athéniens, le théâtre, le gymnase et le tholosanctuaire d’Athéna Pronaia. Une fois la visite du site archéologique de Delphes terminée, rendez-vous au remarquable Musée archéologique de la ville pour toute l’expérience.

Ancienne Olympie: Le lieu de naissance des Jeux Olympiques constitue un lieu d’une grande importance historique et idéologique pour l’ensemble du monde civilisé. Située dans le Nord-Est du Péloponnèse, pendant l’Antiquité, l’Olympie était le site du déroulement des Jeux Olympiques, marquant automatiquement une pause à toutes les hostilités et toutes les guerres.

Le site archéologique qui contient un des plus importants sanctuaires de culte sacré de l’ Antiquité grecque, un lieu où se propage la Flamme Olympique en l’honneur du dieu grec Zeus. Les visiteurs ont la possibilité d’admirer les vestiges du Temple de Zeus, le Temple d’HÉra, le stade d’origine, la Palestra, le Vouleftirion et bien plus encore. Toutes les statues miraculeuses, découvertes pendant les fouilles, sont conservées au Musée archéologique d’Olympie, dont sans doute les plus remarquables sont la statue de la Victoire de Paionios et le célèbre Hermès de Praxitèle.

Knossos: Knossos constitue le plus important des palais crétois et le coeur de la civilisation minoenne, illustrant toutes les réalisations de cette époque culturelle particulière. Knossos est situé juste à l’extérieur de la ville d’ Héraklion et c’était le siège du roi légendaire Minos de la civilisation minoenne, qui a prospéré au cours des années 3000 au 1400 A.C-. Le palais de Knossos est associé au mythe du Minotaure dans le labyrinthe, du Thésée, d’ Ariane, du Dédale et d’ Icare. Le Petit Palais, la Salle du Trône, la Façade, la Villa de Dionysos et bien sûr la Maison aux Fresques avec sa riche décoration murale font partie de cet unique ensemble artistique en nous transférant dans une dimension mythique.

Mycènes: Immédiatement après la civilisation minoenne, l’histoire mycénienne crie haut et fort sa présence en Grèce. Mycènes, riche en or, le royaume du Roi Agamemnon narré premièrement par Homère est le palais le plus important et le plus riche de la période de l’âge du bronze tardif en Grèce. Aujourd’hui, sur une colline au nord-est de la plaine d’ Argos, les visiteurs peuvent admirer la majestueuse Porte des Lionnes mais aussi les tombes royales, le palais royal et le masque d’ Agamemnon, fait de feuilles d’or, découvert par l’archéologue allemand Henry Schliemann en 19ème siècle. 

Vergina: Un de plus énorme défi archéologique que Vergina, la Grèce du Nord possède le tombeau d’Alexandre le Grand mais les fouilles faites dans sa patrie ont mis en lumière des ruines impressionnantes datant sous le règne de son père, Philippe II aussi bien son tombe royale. Des autres vestiges importants dans la cité d’ Aigai — première ancienne capitale de la Macédoine, située à proximité de Vergina, dans le nord de la Grèce, le palais exceptionnel, délicatement décoré de mosaïques et de stucs peints, la nécropole renfermant plus de trois cents tumulus, certains remontent au XIème siècle av. J.-C.

Sounio: Un site archéologique tellement impressionnant, le temple de Poséidon à Sounion, Attique, attire chaque année des milliers de visiteurs. De par sa combinaison de mythe de roi Egée et Thésée, le temple se tient au sommet d’un éperon rocheux, en surplomb de la mer. Visible de loin, quelle merveille, un cadre idyllique notamment pour les soirs d’été de pleine lune. 

Messini (Messénie): L’ancienne Messini, l’un des sites antiques les plus excitants et les mieux préservés de Grèce. Les visiteurs peuvent explorer le gymnase, le théatre, le stade, et de nombreux autres bâtiments publics qui sont conservés en très bon état. La fontaine d’Arsinoé, les mosaïques fabuleux et l’impressionnante porte d’Arcadie nous offre un voyage spatio-temporelle. A proximité du site archéologique se trouve le musée qui comprends les trouvailles issues des fouilles, une promenade à travers le site vous sera inoubliable.  

Lindos : Dans le sud de Rhodes, au sommet d’un rocher est située l’Acropole de Lindos qui bénéficie d’un magnifique emplacement, surplombant la mer. Étant le site archéologique le plus impressionnant de Rhodes, le lieu constitue une mosaïque culturelle, qui contient les ruines du temple d’Athéna Lindia, des temples qui remontent au 4ème siècle av. J.-C. ainsi que les Propylées, la Stoá hellénistique et la chapelle Byzantine de Saint-Jean. La citadelle ancienne s’enrichit dans les années plus tard, et maintenant est entourée par une forteresse médiévale qui désigne une image encore plus grandiose.

Épidaure : Construit au IVème siècle av. J.-C. pour accueillir les concours et les cérémonies religieuses à l’honneur du dieu de la médecine Asclépios, le théâtre antique d’ Épidaure – le théâtre le plus célèbre dans le monde entier reste vivant. Faisant partie des sites archéologiques incontournables pour admirer ses symmetries et son acoustique unique. En revanche, ne manquez pas le Festival d’Épidaure, qui propose durant l’été des représentations afin de sentir comme les spectateurs du drame ancien.